Le coup de téléphone …

Une soirée à te parler sans réponse de ta part, je n’avais rien lâché, l’obstination paye dit-on, comme ta beauté, je t’offrais coupe sur coupe sans un regard…après quelques verres, d’un merci tu avais noté ton téléphone au dos d’un sous bock et étais rentrée chez toi prétextant la fatigue…pas grave, j’avais mon ticket ……

Le dernier mot…

v2 Le temps passe, l’attente…la boite reste vide! Aucun message, ni même la moindre attention. Non c’est un mot, l’absence, comme une excuse qui ne dit rien, un silence pesant. Le coeur lourd, elle sanglote, elle geint, elle soliloque. Ces derniers temps, elle n’avait pas compris sa distance, sa « discrétion ». Le portable vibre! C’est lui!…