Coup de gueule !

Ma société tu nous rassembles comme des moutons Devant ceux qui nous déshéritent Culture pop de l’imposture Quand tu nous taxes d’ »à que c’est bon! » Je dis fuck à ton union! Les dollars pleuvent Sur ces bouffons Ponion papers Te desheritent À tous ces fils de… je lève mon doigt! Ils nous baisent dans leur…

Pensée n°10

Alors un jour Elle s’est levée, Elle m’a bien regardé Et sans dire un mot, Elle s’en est allée. Je ne l’ai jamais revue, Elle s’appelait liberté!

L'(h)air du temps

Les jours se jouent de møi Je me regarde Sur ce téléphone moderne Miroir égoïste Øù la société selfie… L’image, Laisse paraître la grisaille Oui des crins blancs sans croc Tout juste l’ambition d’un filtre  Illusion de l’expérience Mais surtout marqueurs de l’érosion Du temps qui me ronge. Hobo de l’air moderne Loin de moi…

Conduite dangereuse …

Brusquement j’ai eu envie de tøi. Je me suis approché, tu ne m’as point repoussé. Alors mes bras ont contourné tes hanches et mes mains se sont jointes au creux de tes reins. Perchée sur tes løuboutins, j’ai vu tes yeux se lever sur møi. Leur brillance, deux amandes, la malice. Dans mon regard, une…

Ma Nikøtine

Je cherche ton sourire en tournant les pages du magazine vogue, comme celle que tu fumais, le premier jour. Oui, cette cigarette fine pincée entre tes lèvres. Je me souviens de ce nuage mentholé suivi d’un baiser les yeux clos dans ce brouillard! Depuis, le trouble a envahi ma tête. Tout part en fumée :…

Lettre à l’absente

Mon amøur ,  Je pense à cette lettre depuis ton départ. Cette nuit là, mon sommeil, comme tøi, s’était fait la malle. Enfin, il t’avait suivi le vilain. A présent, lorsque je parviens après le comptage d’un énième mouton à m’endormir, ton image revient me hanter. Alors en sueur dans le grand lit, je larmoie,…

Le blues de la plage

Je veux revøir ton paysage, l’azur de tes yeux, effacer l’amer souvenir et son sel sur mes joues. Je veux bronzer dans le søleil de tes sourires, être caressé par la douceur de ta voix, allongé sous les vagues de ton corps et souffler sur les grains de sable de nos désaccords … Rejoins moi…

Le secret de la mer 

Elle parait aussi légère que les herbes. Ses bras fins longent sa silhouette de magazine. Le visage face au søleil couchant, les cheveux devant les yeux, elle observe avec mélancolie le départ du jour comme la fin d’un rêve. La vague caresse de l’eau laisse le secret du sel de la vie à ses pieds…

L’amour funambule…

L’amour funambule…v1.2 • Tu arrives comme le jour sur un fil aux allures d’horizon, éblouissante et fragile à la fois. Entre nous, un amøur en équilibre lie nos deux vies bien rangées. Marchant à pas de loup l’un vers l’autre, il ne faut éveiller le soupçon et ne pas rompre ce lien fragile né du…

Déception … 💔

Il rentre tôt ce matin et part rejoindre la rive gauche sans se retourner. Il a le cøeur triste, son pas est lourd loin de la légèreté et des illusions de la veille… Oui désillusion de l’aube qui point…les rêves du jour passé deviennent parfois le cauchemar de votre nuit…amis prenez garde en qui vous…

Le Cancer c’est eux! ✊🏻

La soumission qu’on nous propose est  proportionnelle au pouvoir démesuré dont ils disposent. Bats le pavé citoyen jusqu’à la plage s’il le faut récupère ta voix volée par les sirènes de politiques mensongères. Reprends les dividendes acquis à la sueur de ton front. Envoie ces profiteurs dans les barres, goulag moderne sans avenir loin des…

Une histoire de glands…🔞

Fut un temps j’eus vent D’une belle aficionado de glands Un jour attirée dans une chênaie  Où chantait un tendre geai Elle posa son regard azur Sur ce chêne d’âge mûr Qui d’une branche tendue et fière  L’emmène à la lisière de l’adultère  Languissant devant son fruit défendu  Elle gouta sa joie d’un coup D’un croc…