Rêve de papier

Le crayon dessine tes contours La gomme affine tes rondeurs  Ton image prend forme Le papier te saisit sur le grain Le dessin s’approprie ma pensée  Je te caresse du regard. Mais toi tu défiles dans mes rêves  et files au premier réveil. Je fais triste mine… Cassé de te voir taillée. Ma main froisse…

Le corps et l’esprit

Je t’effleure de mots, tu t’effeuilles aussitôt. Ma plume te caresse, le frisson envahit ta peau. L’émotion jaillit du crayon, le vent de ma bouche te souffle des poèmes. Tu ondules sous le flot de mes paroles. Ton physique enlace mon psychique, Oh Symbiose de l’amour! Mon « esprit ceint » ton corps, modeste prière de pêcheur à la ligne, ferrant ta silhouette avec des mots…