Lettre à l’absente

Mon amøur ,  Je pense à cette lettre depuis ton départ. Cette nuit là, mon sommeil, comme tøi, s’était fait la malle. Enfin, il t’avait suivi le vilain. A présent, lorsque je parviens après le comptage d’un énième mouton à m’endormir, ton image revient me hanter. Alors en sueur dans le grand lit, je larmoie,…