Héroïne moderne …

V1.2 Mademoiselle danse au son des « rêves partis », titube dans l’ivresse des boum boum ; musique de fête adolescente. Elle erre, bleue, avec un coup, un coup de trop. Enivrée d’amours envolés, majeure sans aiguillage, elle déraille sur des grandes lignes fuyant le train train des vies tracées. L’herbe l’a fauchée dans sa tendre jeunesse…