Ma … 

Ma …, Je n’ose pas te nommer ainsi. Comme une peur, les pétoches, la trouille de te le dire. Il m’en a fallu du temps et des détours pour bientôt te l’avouer. A présent, j’ai décidé de ne plus m’en cacher. Je le découvre en même temps que toi… Prends ton temps…respire, installe-toi. Tu me…

Promenade matinale

« Ce matin c’est toi que j’ai reconnue allongée à mes côtés. Tes cheveux étaient détachés, ton visage affichait la douceur de la nuit. Alors, lentement, ma main s’est promenée sur ton paysage. Mon coeur, lui, s’est réchauffé sous le soleil de ton regard, je t’… – chuttt! «