Un amour d’automne

La rivière dans sa course lente observait les arbres s’effeuiller. À mes pieds ses vêtements aux couleurs d’automne recouvraient le sol… elle, virevoltante et légère comme les feuilles au vent, dansait autour moi. Je découvrais dans nos errances, sa chaleur innocente au parfum d’été indien. Sous la lumière de ses yeux, un bain de soleil…

Spleen d’automne

 Le temps s’est joué  De nos amours … Ce matin il a déposé  Un brouillard sur le lit.  Un regard en brume  Sur la table de nuit,  Ta plume. Émotion du coeur perdu Au corps parti… Sur l’encre sèche  Les larmes pleuvent Quand le poète Rejoint la fosse Des amants déchus… Alors mes rêves d’infini…