La rustine

Le soleil de mars offrait son plus beau sourire. Dans les jardins, les oiseaux chantaient, des tulipes coloraient les parterres, les statues semblaient saluer les badauds. En l’attendant, je lisais sur un banc près de la grille du jardin du Luxembourg. Elle avait enfourché son vélo, liberté, elle portait une chemise décolletée. Une casquette vissée…

Le théâtre des pensées sauvages

Dans ce monde où tout textote, avec toi, je prends le pari de l’écriture. À l’abri des misanthropes écervelés, je suis le gentilhomme, bourgeois de ton coeur en chamade. Patiemment, je te découvre, femme savante, dans le théâtre d’une comédie humaine. En haut des marches, Molière se fresque sous nos langues amoureuses, la fenêtre, elle,…

La Nuit j’ai froid…v1.2

La nuit j’ai froid depuis toujours je me blottis tout contre toi Regard complice sous la couette Tu me réchauffes un coup c’est chouette… Ta voix ronronne et je ronchonne Jouant des coudes et de chatouilles Des rires aux plumes sur l’oreiller… Oh mon amour tu me comprends! Oh mon amour je t’aime tant! •…

Le bonheur d’une vie

Hier encore, je respirais la profondeur de vos pensées, je sentais de légères vibrations au plus profond de moi et voilà que soudain sans raison, vous m’ assommez. J’en suis, j’en suis encore tout étourdi, oui sonné… Vous? Vous, si inspirante, tant de mes écrits, je vous dois. Mon coeur « a mis » du temps…il s’est…

Une Nuit sans sommeil

Pour la première fois, nous sommes dans la chambre. Elle se met debout devant la glace. Elle détache ses cheveux. Irrésistiblement, je m’approche d’elle et la saisis par la taille… sa tête s’incline sur le côté, elle m’offre sa nuque en douceur. Avec elle, tout est grâce. Je m’applique et lentement mes lèvres déposent un…

L’hiver dans la chambre

La pluie tombe sur mes carreaux Le soleil a depuis longtemps Quitté l’horizon de ton regard Ce soir, au fond de mon plumard Germent des idées noires. La dernière flamme… S’est éteinte, A bout de souffle, Consumée. Alors sous mes draps, Pour la première fois J’ai ressenti le froid. Les pensées embuées Pleuraient un parfum…

Rencontre 

Hier, son coeur atterrissait sur une fleur d’amour, un parfum d’interdit au goût de liberté. M.Eden semble le comprendre… le futur le jugera peut être mâle, mais il s’en fout, car il est libre comme l’air qui s’envole au dessus de leurs émois … chuttt!

Une rencontre improvisée

Ils dérivent le coeur en fleur Le long de la Seine L’hiver prend des allures de printemps Quand deux inconnus de la foule Sous la lune roucoulent … Paris, rive gauche, Au café, des mots,  L’instinct les dirige Dans l’instant sympathisent S’intiment les secrets S’autorisent l’interdit Pour les conduire innocemment  Jusqu’au bout d’une nuit  Où…

Un amour de fleur

« Comment éclosez vous aujourd’hui?  J’aimerais vous voir  Détendre vos pétales Autour de mon cou Et me lover contre vous Enfin humer votre parfum Embrasser la sève vitale Sur la corolle de vos lèvres Oui « se fleur » du bien Sans mal… » Les mains effleurent le pistil En un éclair s’étaminent Les feuilles s’automne Soulèvent leurs chœurs…

Frisson aux portes de l’hiver

En ce jour de grand froid, sous l’heure bleue du ciel sonne la fin de l’automne. Le soleil généreux a longé lentement l’horizon. Il nous a offert son dernier souffle avant de plonger dans l’autre monde et de laisser nos ombres nous recouvrir. En souriant, elle me glisse : « la nuit adoucit les mœurs. » Hier,…

La nuit interpelle 🔞

Les heures infusent, l’amour diffuse. Caresses, tendresse, sous les boutons. Baisers volés, chemise ôtée!  Tous deux couchés, la nudité, Fringues au plancher.  Ta bouche glisse, le sexe se tend.  Sous tes lèvres, lève l’envie, s’en va l’ennui. Commence un jeu, tes yeux, le feu. Le désir se lit, les corps se livrent. Je t’interpelle, tu…

L’amour en confiture

Avec tes mots sucrés, mon cøeur de fraise part en déconfiture. Ça bout à l’intérieur, oui tu le sais, tu m’as bien remué . Sous ta flamme, je me suis laissé confire. Aujourd’hui tu me conserves dans un joli pot d’amour… Ainsi refermé, dans le vide, tu me laisses loin du pêcher et de l’excès…