Murmures

Sous les toits, étendus

Nos corps repassent leurs blessures

Sur nos coeurs froissés.

Le soir,

Derrière les briques

La ville se mure

Dans nos silences.

Tes doux baisers me scotchent

Et recollent les morceaux

Du puzzle de ma vie… chuttt!

•••

J’aime les débuts,

Ils oublient les fins…

•••

Palermo spleen ~ Benjamin Biolay 🎶

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s