Une rencontre improvisée

Ils dérivent le coeur en fleur

Le long de la Seine

L’hiver prend des allures de printemps

Quand deux inconnus de la foule

Sous la lune roucoulent …

Paris, rive gauche,

Au café, des mots, 

L’instinct les dirige

Dans l’instant sympathisent

S’intiment les secrets

S’autorisent l’interdit

Pour les conduire innocemment 

Jusqu’au bout d’une nuit 

Où le mercure décolle…

Derrière les fenêtres 

L’hôtel s’embrume

La Garçonnière s’enfume, 

Chaleur s’étend

Désir les consume.

En décoratrice moderne

Elle Dior son corps

De baisers brûlants,

Et d’un souffle lui susurre 

Une envie de s’envoler…chuttt!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s