Spleen d’automne

 Le temps s’est joué 

De nos amours …

Ce matin il a déposé 

Un brouillard sur le lit. 

Un regard en brume 

Sur la table de nuit, 

Ta plume.

Émotion du coeur perdu

Au corps parti…

Sur l’encre sèche 

Les larmes pleuvent

Quand le poète

Rejoint la fosse

Des amants déchus…

Alors mes rêves d’infini

Sur ton corps dissolu

Noircissent

Les feuilles d’automne 

De poèmes aux couleurs 

De spleen…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s