Les souvenirs perdus

Paris le 22 octobre,

Hopital de la Pitié Salpêtrière

Service de Neurologie Cognitive.

••••

Je la photographie, femme de son temps, élégante, ancienne reporter, une cigarette vissée sur le bec. Jeanne porte un chemisier blanc entrouvert, manches retroussées, détendue elle est belle à pleurer devant les images de sa chute.

Elle vient tout juste d’avoir quarante ans, elle ne le sait déjà plus. Elle tient une partie de ses souvenirs d’hier entre ses mains. Un début de fin quand la mémoire part en fumée. Dans sa tête les cendres d’une vie trépidante à travers le monde. Des centaines de publications dans les plus grands magazines… envolées. Aujourd’hui comme un clin d’œil tragique à sa mémoire, elle tient cet appareil photo numérique vintage, sa matière grise high-tech, son nouveau disque dur. Elle découvre au travers de clichés sa dernière soirée d’anniversaire avant sa mise en « quarantaine ». Album des souvenirs perdus, quand le temps n’imprime plus, commence une longue marche vers le néant. On se réveille un matin, on a perdu pied dans la course de la vie, des coups de pédale dans le vide, tout déraille. Ne reste plus qu’à attendre la fin sur bas-côté de la route. Elle profite de ces dernières images, rustines bientôt inefficaces. Quand on ne retient plus rien, plus rien ne nous retient comme une ligne d’arrivée franchie avant l’heure que l’on s’était fixé, alørs n’oublions pas de vivre!

•••••

Ceci est une fiction…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s