La morsure de l’aube…ūüĒě

le

Je te regarde en silence. Le voile du lit se courbe sous tes formes. Au pied de tes yeux clos, un sourire b√©at, l√®vres « fruiteuses », d√©couvre deux incisives, poin√ßons de ma peau… J’entrevois le souvenir de cette nuit, l’instant mordant, √ł√Ļ mon corps glisse sous tes crocs, premi√®re morsure, d√©vore luxure…amour, blessure.

S’offrir de bout en bout, humer ta chair, sentir le frisson, la l√©g√®ret√©, ondule funambule… sur le fil tendu.

Lib√©r√©e de l’anneau, s’√©vade, jusqu’√† la chutttt! Petite mort lente…l’amour crie. Le nectar coule le long du corps, en pente douce lentement sur ta peau ruisselle la jouissance …

Reprends ton souffle, r√™ve..mon indolente et insouciante amante, repose-moi! Oui dors, avant de r√©veiller le d√©sir dans la morsure de l’aube…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonn√©es ci-dessous ou cliquez sur une ic√īne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez √† l'aide de votre compte WordPress.com. D√©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez √† l'aide de votre compte Google. D√©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez √† l'aide de votre compte Twitter. D√©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez √† l'aide de votre compte Facebook. D√©connexion /  Changer )

Connexion à %s