Le coup de théâtre …

Boom boom boom… Malgré les répétitions, mon coeur fait boom. Il trépigne dans sa loge comme une première avant les trois coups. J’ai le trac du grand soir, le désir mêlé à la peur. Jouer le premier rôle, c’est se mettre à nu, fragile, humain, dans la peau d’un autre. Tu as l’expérience, j’ai l’innocence. Ça tape fort à l’intérieur. Bam Bam Bam, il s’emballe, le rideau se lève … Je te donne la réplique, fébrile, j’occupe l’espace, je grimace… commence la pantomime. La tension monte, je joue très « mâle » jusqu’au trou et Merde! De mémoire jamais connu telle débandade, triste mine. Je sens le souffle de tes mots qui tentent de sauver les apparences mais il est trop tard, premier acte manqué. Le trac. La catastrophe. À l’entracte, je me replie dans ma loge, tu accours, ta main, tes mots, ton regard! Puis tu prends la chose en main et tu l’embrasses. Un entre deux lèvres, l’envie se relève hors scène, un nouvel acte s’improvise, court, enfin long! Enfin je sais pas, tu sais mieux, tu comprends, c’est dur, ça ne l’était plus, c’est un coup de théâtre! Se relever après la … Chut! Ne le dis à personne … Merci ma belle …je t’…

••••••••

La débandade – Benjamin Biolay 🎧

•••••••••

Soyez vous même avec vos forces et vos faiblesses … C’est votre plus beau rôle …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s