Une petite musique française

Ce matin, il est enfin parti, je me suis levé avec toi. Je pensais t’avoir perdue. Maaaais non! Me voilà rassuré, ouf! Tu es toujours… dans ma tête. Ta petite musique de chambre s’infiltre comme l’eau par les temps qui courent et inonde ma mémoire. Tøi, la belle, sans fausse note, sur le « dos », « là », au diapason. Je te vois, je repense à cette petite fleur en dentelle blanche sur ta peau, ton rouge à lèvre, ta manière de fumer, ton humour … »particulier ». Je rejoue le premier récital, le regard au loin dans le souvenir de cette nuit d’hiver. Pour moi, tu sais, c’était hier. Je ressens encore ta morsure, ton regard sauvage, croquant tes jolis seins, mes mains sur ton cul de magazine, la baise, les draps froissés, cette partition sensuelle , les aller-retours de métronome ponctués par tes « ennncccooore… ». Oui nous étions de concert ma Valentine. Je veux retourner au spectacle, voilà pourquoi je t’offre ce billet!

⭐️⭐️⭐️

Épilogue

Cette nuit, ton mari me poursuivait dans le moindre recoin de mes rêves… 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s