Les aiguilles ne tournent pas rond

Le regard perdu sur l’horizon, j’attends de te revøir. L’idée me caresse l’esprit dans une céphalée carabinée… J’avale cafés sur cafés avec des comprimés. Mais au contraire de tøi, elle ne me quitte pas. Une lame aiguisée semble jouer avec mes intestins. La nuit, je fais des cauchemars, je me réveille en sueur. Ce matin, mon corps est las, lourd du poids de ton absence. « Avec le temps va, tout s’en va… » me dit Ferré, alørs je recule les heures de ma montre, pour revenir à ta rencontre et je marche à l’envers. Non je ne marche pas sur la tête, je l’ai perdue… Comme tøi ma déserteuse!

Il est 7h du matin, quelqu’un frappe à la porte et rentre dans ma chambre, c’est une jeune dame en blouse blanche:

« – bonjour, comment s’est passée votre nuit? Le docteur a dit d’augmenter la posologie et de rajouter un anxiolytique pour vous détendre… »

✨✨✨✨✨✨✨✨✨✨✨✨✨✨

Fou à lier – feu chatterton 🎧

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s