La belle et le vampire

Elle est là, devant moi belle, élancée sur ses grands talons. Ces longs cheveux blonds caressent ses épaules et courent le long de son dos, cachant son cou de mortelle. Va-t-elle céder à mes crocs? Son corps hésite entre pénombre et lumière, entre éternel et amour. Ses deux paumes faces au mur, elle retient le temps de sa réponse jusqu’au lever du jour. Dans ces entre temps, un jeu ambigu s’envisage dans ce pile sans face. J’imagine sa nuque offerte à mes crocs. Mon sang ne fait qu’un tour, le temps d’un rêve de « pas sage ». Ses courbes m’envoûtent et m’invitent à perdre mon sang froid. Belle à faire pâlir un photon, elle sème l’émoi dans ce trouble « je », mon ego se centre sur elle. Je vois rouge tant elle me mène par le bout … d’une incisive cruauté. J’attends, j’attends trop longtemps hélas et la nuit déjà s’efface. Par la fenêtre, la lumière de l’aube transperce sa robe et dévoile ses charmes interdits au bout d’une nuit perdue øù l’amour triomphe sur l’éternité. Dehors, les hautes lumières me somment de m’en aller avec une dent contre elle qui me faust compagnie…👹

🌠texte écrit pour une photo de @vol_en_eclats / exercice nouveau et collaboration réussie 🌠

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s