la routine 

C’est lundi et tout recommence. Une vie rêvée penserait-on. Une belle maison, de beaux enfants qu’elle dépose à l’école avant d’aller travailler. Un mari généreux et aussi attentionné qu’une relation vieille de 10 ans. Certains verraient le tableau parfait, une toile de maître! Elle, pas du tout! De cette vie là, elle n’en peut plus, elle n’en veut plus et pourtant elle les aime, là n’est pas le problème. Ce matin de Décembre, elle se sent piégée. Elle est tombée dans la nasse du train train, la monotonie offerte par la routine. Elle, elle veut de l’imprévu, de la folie, faire voler les plumes du lit, se sentir désirée, secouée comme jamais, elle veut se sentir femme. À 30 ans, si rien ne bouge, elle sera comme morte. Une boule est montée de son estomac jusqu’au noeud de sa gorge. Difficilement elle a dégluti pour faire passer l’angoisse, mais rien ne passe … C’est en lisant des nouvelles de Tatiana de Rosnay que l’idée en elle germa, il lui fallait un amant.

Elle était perdue, perdue dans sa tête, perdue dans son couple. Les pensées telles les rouleaux de la mer érodaient son château…de sable. Il était si beau, paraissait si solide. Un modèle de conte de fée. Mais dans la nuit noire, face à sa vie, face à elle même, les larmes ont remplacé ce rêve devenu cauchemar. Où était l’erreur?

L’erreur ne venait pas d’elle. Tout remontait à l’enfance, heureuse et certainement trop protégée. Elle avait grandi entourée des petits poneys, barbies et autres Bisounours. Une éducation avec des Disney en vhs. Le premier venu fut son prince mais le réveil tardif fut douloureux. Et loin du bois dormant, dans ce palais fragile, la belle s’est oubliée. Une maman est née, 2 fois même s’est révélée, la femme, elle, s’est éteinte.

De sa meringue du jour de son mariage, elle garde les yeux sur la pellicule, un regard négatif sur le passé, une robe sombre, noire comme un deuil qu’on a donné en épousaille. Elle se perd maintenant dans sa bulle mélancolique et dans celles de champagne en lisant Petronillle d’Amélie Nothomb, afin d’oublier son triste sort de femme moderne. Celle qui se réveille à plus de 30ans avec deux ou trois enfants. Maman remplie d’amour, le dos tourné à son « mari ». D’ailleurs, qu’est il devenu ? La paternité a-t-elle éteint l’étalon? A-t-elle détourné ses talons? Où sont ces nuits fiévreuses dans cet hiver si froid dos à dos sous la couette, des soupirs affrontant des ronflements. C’est une mère comblée et une femme seule attendant désormais celui qui saura lui faire oublier la monotonie conjugale. Elle veut du sport, loin de la télé et de cet adolescent attardé affalé le week end dans le canapé devant Messi ou Ronaldo. Elle veut du feu. Elle enchaîne des cigarettes. Elle veut réveiller la femme endormie il ne l’a pas comprise ; l’amour est parti en fumée, consumé!

En ce beau matin, loin de son foyer en cendres, dans l’étincelle d’un regard, elle cherchera à rallumer la femme éteinte qui comme le phénix ne rêve que d’une renaissance.

Depuis quelques temps, elle avait remarqué sur un réseau social cet homme, grand, brun, les yeux clairs une barbe de 3 jours sur son visage. Banal me direz vous? oui c’est aussi ce qu’elle pensa au départ. Rien ne présageait de ce qui allait arriver…
✨✨✨✨✨✨✨✨✨✨

Fuyez la routine, elle est mortelle !

Bon aprèm ! Merci pour vos mots 😘☘

Publicités

Une réflexion sur “la routine 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s