La peinture originelle

Assise sur le peintre, la muse de ses larmes dilue les nuances de la palette pour cette séance aquarelle.

Par sa main, apaisée, lentement, elle se dénude et dévoile son jardin secret tout en se dirigeant près de l’arbre du pécher originel. L’œil s’émoustille, l’artiste aime peindre dans l’émotion de cette lumière automnale. Encanaillé par ce corps dévoilé, il peint ardemment quand le vent se soulève. Une feuille se détache et virevolte devant le sexe de cette Ève sous le pommier sauvage, il ravale sa salive de sa pomme d’Adam yoyotante… Le second souffle Eolien ôte la feuille pour ne découvrir de son buisson-ardent que l’ombre d’un branchage.. Coquin de sort alors qu’elle s’adonne comme les arbres en cette saison à l’effeuillage, les éléments l’habillent…! L’artiste fulmine puis jubile quand « l’origine du monde » s’éclaire enfin..les nuances jaillissent de son pinceau avant que dans un dernier souffle un voile nuageux rhabille la jeune femme sous les couleurs de l’été indien… 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s